Acheter du poisson frais, pêchés dans la mer de la Manche en Normandie

L’Encornet

L’encornet possède une coquille interne qu’on appelle plume. Il existe environ 300 espèces de calamars vivant dans toutes les mers. L’appellation « encornet » vient du mot Normand « Cônet » (cornet) qui était utilisé au moyen-âge au fil du temps, le terme cornet c’est transformé en « Encornet ».

L’encornet est une espèce a cycle court, les encornets sont pêchés majoritairement au chalut aussi bien par des navires hauturiers et côtiers.

Encornet

Voici les 4 résultats

  • Loligo vulgaris

    Prix au kilo : 26,25 euros

    Lot d’un kilo, contenant des encornets de moins de 300 g

    L’encornet est la star des céphalopodes en Normandie. C’est une espèce à cycle court. La pleine saison va de novembre à février. Sa taille augmente au fur et à mesure de la saison. Son corps, ses tentacules et ses ailes sont comestibles. À cuisiner à l’armoricaine, en matelote, farci ou vinaigrette. Zone de pêche  : Atlantique Nord-Est FAO27 – Sous zone VII : Manche et Mers Celtiques – Engins de pêche utilisés : Chaluts de fond

  • Loligo vulgaris

    L’encornet est la star des céphalopodes en Normandie. C’est une espèce à cycle court. La pleine saison va de novembre à février. Sa taille augmente au fur et à mesure de la saison. Son corps, ses tentacules et ses ailes sont comestibles. À cuisiner à l’armoricaine, en matelote, farci ou vinaigrette.

    Indisponible
  • Loligo vulgaris

    Lot d’1,5 kg, contenant des encornets de 500 g à 1 kg

    L’encornet est la star des céphalopodes en Normandie. C’est une espèce à cycle court. La pleine saison va de novembre à février. Sa taille augmente au fur et à mesure de la saison. Son corps, ses tentacules et ses ailes sont comestibles. À cuisiner à l’armoricaine, en matelote, farci ou vinaigrette.

    indisponible
  • Loligo vulgaris

    Lot d’un kilo, contenant des encornets de 300 g à 500 g

    L’encornet est la star des céphalopodes en Normandie. C’est une espèce à cycle court. La pleine saison va de novembre à février. Sa taille augmente au fur et à mesure de la saison. Son corps, ses tentacules et ses ailes sont comestibles. À cuisiner à l’armoricaine, en matelote, farci ou vinaigrette.

    indisponible
X